Observer et intéragir

Le mot de l'équipe mypermaculture

Maintenant que vous avez compris l’histoire et l’éthique grâce à l’article précédent, sachez que la permaculture commence toujours par de l’observation. Chaque personne a une situation personnelle propre et un terrain avec des caractériques uniques. L’article qui suit est le premier pas avant tout projet.  Le monde de la permaculture s’ouvre maintenant !

l

Selon l’approche permaculturelle, pour concevoir des solutions efficaces et adaptées à chaque situation il faut prendre le temps d’observer la nature, notre terrain et ses ressources, la forme et la fertilité du sol, les conditions météorologiques locales. Chacun de nos cinq sens peut nous fournir des précieuses informations sur notre environnement : la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat, le goût.

 

L’observation

Remarquez différents changements selon les saisons : l’ensoleillement de votre jardin ainsi que les zones d’ombre, la fréquence des pluies ou de la neige, les vents dominants. Observez également les interactions avec les parcelles voisines, la faune et la flore dans les jardins environnants afin de vous faire une première idée de plantes qui se plaisent dans votre microclimat.  Toutefois, il faut garder à l’esprit que nous ne pourrons pas comprendre tous les facteurs et encore moins tous les contrôler.

Il est aussi important de nous observer nous-mêmes: nos ressentiments, nos projets, nos désirs, nos attentes. Qu’est-ce qu’on aimerait produire et en quelle quantité ? Combien de temps souhaite-on y consacrer et à quels moments ?

Interaction

C’est en fonction du résultat de ces observations rigoureuses que se feront vos interactions futures et le design de votre espace. Cependant, il ne suffit pas d’observer une fois avant de commencer votre aventure avec la permaculture et ensuite d’en tirer des conclusions. Il faut y revenir régulièrement. L’observation devrait être un processus permanent, voire quotidien. En effet, « Il n’existe rien de constant si ce n’est le changement » – Bouddha. De nouveaux éléments apparaissent constamment.

« Il n’existe rien de constant si ce n’est le changement » – Bouddha.

Nous aussi, demain nous ne serons pas les mêmes personnes qu’hier : nous évoluons, ainsi que notre point de vue, notre sensibilité, notre expérience. L’important est de garder nos yeux et notre coeur ouverts et de rester connecté à notre entourage. L’observation de la nature devrait être notre principal guide dans la conception des nouvelles solutions et des systèmes plus efficaces pour un avenir durable.

Comme le remarque David Holmgren, l’agriculture traditionnelle nécessite beaucoup de main d’oeuvre, l’agriculture industrielle: beaucoup d’énergie, et la permaculture : beaucoup d’informations.

« Observation attentive est synonyme d’idées nouvelles et de créativité »*

*David Holmgren, « Permaculture, Principes d’action pour un mode de vie soutenable »

Nos sources

Si vous souhaitez en découvrir davantage

Un avis, une histoire ou un conseil à nous partager ?

– N’hésitez pas à commenter ci-dessous –

6 réflexions sur “Observer et intéragir”

  1. Félicitations, votre site est très bien fait et regorge d’informations et d’astuces pour ceux qui veulent se lancer dans l’aventure, dans un modèle d’agriculture plus résilients, moins dépendant de l’énergie (fossile) et reposant sur l’observation et l’interaction.

Répondre à Jeegers hugo Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.